Rêve de fuite #3 : Les Ailes du désir, Wim Wenders

Capture d’écran 2014-12-31 à 10.20.13

 

 

 

 

 

 

 

« Je ne pourrais pas dire qui je suis, je n’en ai pas la moindre idée. Je suis quelqu’un sans origine, sans histoire, sans pays, et j’y tiens. Je suis là, je suis libre, je peux tout m’imaginer. Tout est possible. Je n’ai qu’à lever les yeux et je redeviens le monde. Maintenant, sur cette place, un sentiment de bonheur que je pourrais avoir toujours. »

Wim Wenders, Les Ailes du désir, 1987.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Rêve de fuite, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s