Pause #8 : Les yeux verts, Marguerite Duras

%22

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il n’y a plus rien.

Tout est encore là et il n’y a plus rien. »

Marguerite Duras, Les yeux verts, in Les Cahiers du Cinéma n°312/313, 1980.

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, Pause, Photobook, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s