Christa Wolf, Lire, écrire, vivre (1966-2010)

245-1-Christa-und-Gerhard-Wolf-auf-eine-2-« Tabula rasa. J’en ai fini. Extirpée jusqu’aux racines, effacée en moi une des plus grandes aventures que nous puissions connaître : en comparant, en expérimentant, en se démarquant, apprendre peu à peu à se voir soi-même. Se  mesurer aux figures les plus intelligibles de tous les temps. Plus rien de tout cela. Le sentiments du temps s’affaiblit, n’ayant jamais été vraiment éveillé. Mes propres contours, au lieu de devenir plus nets, s’estompent ; la conscience, au lieu de s’éclaircir, devient floue.

On reviendra progressivement à l’état sauvage. »

Christa Wolf, Lire, écrire, vivre (1966-2010), Christian Bourgois, 2015, p. 45.

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s