In the meantime : une mixtape signée Oedipe Purple

12063971_10206569432625765_350505589_n

Une fois n’est pas coutume, Maximilien Œdipe Purple signe une nouvelle mixtape pour Les états du désert aux effluves opiacés, et plutôt intimiste. Par delà les résonances automnales, on y retrouve nostalgique les sons qui ont habité tout un été, un été passé loin de tout, loin de nous, loin d’ici surtout. Vers d’autres pays, vers un ailleurs possible où l’on a fait le vide. Où l’on a fait le plein, le plein d’idées et l’envie d’en découdre. Une manière comme une autre d’apprendre à « faire gaffe à ne pas se noyer dans le courant du temps » (Olivier Rolin) qui nous échappe. Fuir ce Monde, dévié et tordu, où l’on ne se reconnaît pas. Et où l’on s’est laissé bercer de morceaux aussi substantiels qu’incandescents – de Rex Ilusivi à Port Said, en passant par Klaus Kruger et le duo Philip Glass & Uakti… -,  tout comme le furent nos lectures – d’Olivier Rolin à Mathias Énard, de Claude Simon à Michel Vieuchange, de Sadegh Hedayat à Mahmoud Darwich, de Robert Walser à László Krasznahorkai en passant par Níkos Kavvadías et tant d’autres – sans lesquels l’on aurait trouvé nos journées bien sombres, laissant dans leurs sillages leurs empreintes indélébiles.

Publicités
Cet article, publié dans Mixtape, Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s