Rêve de fuite #5 : Rodrigo Fresán

Capture d’écran 2016-01-03 à 13.11.13

« Mais mon histoire, celle des Lointains, ne fait que commencer, ou plutôt c’est moi qui, ici et maintenant, ne fais que la commencer. »

Rodrigo Fresán, Le Fond du ciel.

Pix : Yvon Lambert, Istanbul.

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, Non classé, Rêve de fuite, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s