Virginia Astley, From Gardens Where We Feel Secure, 1983

Virginia-Astley-photograph-A-Year-In-The-Country-427x575

Il est des albums d’une beauté inconditionnelle et qui vous transportent dès les premiers arpèges, From Gardens Where We Feel Secure de Virginia Astley est de ceux-là.  Avec ces quelques notes de piano et d’envolées de flûtes sur fond de chants d’oiseaux, de tintements de cloches, de cris d’animaux ou d’enfants enregistrés lors d’un après-midi champêtre,  l’album de Virginia Astley sorti dans les années 80 (et édité par Rough Trade) détonne avec ces sons bucoliques et sensoriels, loin très loin de la musique d’ameublement, ils semblent débarqués d’un ailleurs comme ce hululement d’une chouette lors d’une nuit d’été brûlante sans sommeil qui nous laisse chancelant et rêveur…  Un chef-d’oeuvre d’avant-garde, pas moins.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s