Desmond Hogan, The leaves on grey, 1980

gilles-caron

« On refuse l’accès au passé, mais quelque chose est encore là, l’insatiable esprit qui anime une vision, l’expression d’un garçon ou d’une fille de dix-huit ans qui reconnaît la vie pour ce qu’elle est, un envol de l’âme au soleil sauvage. »

Desmond Hogan, Les feuilles d’ombre, Grasset, 2016, p. 192-193.

Pix : Après les émeutes de Londonderry, Irlande du Nord, le 12 août 1969, Gilles Caron.

Publicités
Cet article, publié dans Quote, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s